Visite au musée de l’Orangerie : Qui a peur des femmes photographes ?

mercredi 27 janvier 2016

Jeudi 14 janvier, nous sommes allés découvrir ensemble, au musée de l’Orangerie, à Paris, des photos prises au 19e siècle par des femmes, surtout d’Angleterre, de France et des États-Unis.

Nous avons peu à peu compris pourquoi on pouvait se poser cette question "Qui a peur des femmes-photographes ?"... Eh bien voilà : D’abord, il y a les photos de paysages, de portraits de famille assez classiques ...

Ensuite, viennent les photos commençant à remettre en question les rôles attribués traditionnellement aux hommes et aux femmes : On découvre des femmes fumant, buvant, faisant de la bicyclette ou du billard (activités jusqu’alors réservées aux hommes), des femmes déguisées en hommes ou inversement, les premières photos de nu : Les femmes se donnent donc la liberté d’utiliser leur sens de l’observation, leur esprit critique. Les progrès techniques de la photographie les aident dans cette aventure.

Vers la fin du 19e siècle, elles commencent à voyager dans des pays lointains et à photographier leurs habitants. Elles s’intéressent aux minorités(Indiens et population noire d’Amérique du Nord,handicapés physiques), au monde du travail (ouvriers d’usine, métiers de rue), aux migrants, à la politique.

Enfin, elles témoignent en images de la guerre de 1914-1918 et soutiennent les femmes luttant pour obtenir le droit de vote, comme les Suffragettes en Angleterre.

De magnifiques photos en noir et blanc qui nous montrent que durant le 19e siècle,histoire de la photo et histoire des femmes se rejoignent souvent.

La suite de cette exposition est au musée d’Orsay, pour la période 1919-1945.

Après cette visite,nous avons eu le temps de nous plonger, toujours à l’Orangerie, dans les bleus, les verts...des immenses tableaux de Claude Monet, "Les Nymphéas", mélange d’eau, de fleurs, de reflets du ciel. L’artiste (mort en 1926)a voulu montrer la paix retrouvée après la barbarie de la première guerre mondiale...

JPEG - 168.9 ko